Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/08/2013

Paris, 9 billets pour les moineaux "Mvunzi" déterminés à aller à la mangeoire à Kinshasa !

Paris, 9 billets pour les moineaux "Mvunzi" déterminés à aller à la mangeoire à Kinshasa !

Les moineaux "Mvunzi" en Kikongo sont des oiseaux de la famille des Passeridae, répartis en plusieurs espèces, dont la plus répandue est le moineau domestique. C'est un petit oiseau assez trapu, mesurant environ 16 cm de long pour un poids allant de 24 à 39,5 g. Lorsque nous étions gamins avec des copains à Saint-Jean Bosco à Kisantu dans le Bas-Congo, nous avions un vilain plaisir de chasser les moineaux "Mvunzi" pour la simple raison qu'ils volent dans les airs groupés. A Paris, les moineaux "Mvunzi" sont des individus suivistes sans convictions qui ne pèsent pas chez les Résistants-Patriotes -Combattants Congolais mais qui pour se donner de l'importance ont décidé d'aller aux fameuses distractions nationales Kabila-Kengo-Minaku. Ombres d'eux mêmes, ils ont cru qu'ils pouvaient se permettre de parler au nom des Congolais de l'étranger, ces derniers récusent et réfutent qu'on parle à leur nom, sans mandat ! Les 9 billets d'avion de Joseph Kabila pour les Positionnistes-Mangeurs à tous les râteliers sont déjà arrivés à Paris.

Le moineau "Mvunzi" en Kikongo aime se pavaner en groupe !

Pierrot Itela grève de la faim ou simulacre pour aller à la table de Joseph Kabila ?

5 pseudos combattants et 4 accompagnateurs venant de France sont attendus à Kinshasa. Ces troubadours qui par l'acceptation d'aller festoyer avec l'incapacitaire de Kingakati renient nos 8 millions de morts, l'assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, les massacres de Bundu dia Kongo, l'immolation de Cédric , les assassinats de journalistes: Franck Ngycke et son épouse Hélène Mpaka, François Bampuwa, Serge Maheshe, les prisonniers politiques personnels de Jo Ka: Eugène Diomi Ndongala, Pierre Jacques Chalupa, Pasteur Kuthino Fernando, les viols de femmes à l'est...

Les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais doivent nettoyer les écuries d'Augias pour éviter de se faire enfariner par des requins aux dents longues de surcroît mangeristes qui sont prêts à tout pour exister !

15/07/2013

Paris, feux d’artifice Paris du 14 Juillet 2013 !

Paris, feux d’artifice Paris du 14 Juillet 2013 !

Hier, au programme du 14 juillet à Paris, couleurs explosives, lumières éblouissantes et une boule à facettes géante suspendue à la Tour Eiffel. La scénographie du feu d’artifice de Paris était incroyable. Le Champ de Mars et la Tour Eiffel ont été réquisitionnés pour ce feu grandiose. 5 séquences raconteront le cheminement historique et universel des trois mots "LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ" qui ont rythmé le feu d’artifice.


14 juillet 2013 : préparation du feu d'artifice par mairiedeparis

En ouverture du spectacle du feu d’artifice tiré à Paris ce soir, les mots-piliers de la devise voient le jour pendant le siècle des lumières, dans l’esprit éclairé des philosophes français. Il s’agit de: Liberté, Égalité, Fraternité. En Acte 1, la Révolution française est mise en scène. À la fin du XVIIIe siècle, le peuple qui a faim et soif de nouveauté descend dans la rue. La monarchie est ébranlée et la France tremble. La Révolution Française est en marche.Derrière les affrontements, la République apportera la paix.

Pour l’acte 2, la devise en fête Liberté Egalité Fraternité est mis en avant. Le 14 juillet 1790, le Champ de Mars fête la République enfin instaurée. L’unité est retrouvée et on acclame le défilé des fédérés. On hisse les drapeaux.

Enfin, les trois derniers actes du feu d’artifice de Paris 2013 symbolisent depuis le Champ de Mars, les trois mots qui deviennent universels. La Tour Eiffel en sera le plus beau fleuron. Elle devient le symbole de Paris, de la France, son plus beau drapeau, le monument qui porte haut les mots et couleurs de la république.

Dans l’acte 4, le rayonnement de Paris devient mondial. Les valeurs que la France véhicule ont franchi les frontières et les océans. La statue de la liberté, construite à Paris, a porté sa flamme jusqu’aux États-Unis.

Enfin, pour le dernier acte de ce spectacle féerique, l’arc en ciel de toutes les libertés est projeté au-delà de son caractère républicain, la devise parle à tous les êtres humains. Ses valeurs universelles et intemporelles prônent la paix, la différence, la tolérance et la solidarité. Elle est un hymne à notre humanité.


Feu d'artifice 2013 - intégralité par mairiedeparis

 

Paris, le feux d'artifice avait débuté à 22h45.

30/06/2013

Paris, François Hollande rend hommage à Césaire au Panthéon

Paris, François Hollande rend hommage à Césaire au Panthéon

Le poète et homme politique Aimé Césaire aurait eu 100 ans le mercredi 26 juin 2013...

Mercredi 26 juin 2013, François Hollande a rendu hommage à Aimé Césaire au Panthéon.

François Hollande a rendu hommage ce mercredi matin au Panthéon au poète et homme politique martiniquais Aimé Césaire, à l'occasion du centenaire de sa naissance, saluant une figure «intimement liée à l'esprit de la République» et à «la lutte contre l'esclavage, le colonialisme, la brutalité».

Arrivé à 8h, le président de la République a traversé seul la nef du Panthéon, avant de descendre dans la crypte pour déposer une gerbe de fleurs devant la plaque dédiée à l'écrivain, chantre de la négritude.

«Je tenais à venir ce matin honorer la mémoire d'Aimé Césaire à l'occasion du centenaire de sa naissance», a ensuite déclaré François Hollande dans une courte allocution, en présence des ministres Aurélie Filippetti (Culture) et Victorin Lurel (Outre-mers).

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui doit quitter Paris après le conseil des ministres pour se rendre aux Antilles dira lui aussi, «au nom de la nation tout entière, combien la forte personnalité d'Aimé Césaire le poète, l'homme politique trouve sa place dans notre panthéon», a ajouté le chef de l'Etat.

«La figure d'Aimé Césaire est intimement liée à l'esprit de la République»

«Je souhaite dire à tous les Martiniquais, mais aussi au-delà des Martiniquais, au-delà des Antilles, au-delà même de la France, combien la figure d'Aimé Césaire est intimement liée à l'esprit qui est celui de la République, c'est-à-dire la diffusion de valeurs, la promotion de chacun, la capacité à être digne en toutes circonstances, la lutte contre l'esclavage, contre le colonialisme, contre la brutalité», a-t-il poursuivi.

Aimé Césaire «l'a fait avec ses mots de poète et il l'a fait aussi avec ses actes d'homme politique», a dit le Président de la République. L'écrivain, mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est enterré à la Martinique mais une plaque lui a été dédiée au Panthéon en avril 2011, lors d'un hommage national.

L'écrivain, mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est enterré à la Martinique mais une plaque lui a été dédiée au Panthéon en avril 2011, lors d'un hommage national.