Le Conseil national des évangéliques de France - qui ne défend aucun intérêt particulier - demande aux autorités françaises d'être plus attentives à la défense d'une laïcité garantissant pleinement la liberté de conscience, d'opinion et d'expression de tous les citoyens, sur l'ensemble des questions de société, en particulier celles qui touchent à l’éthique », conclut le communiqué.