Notes:

[1] Adama Sagnon ancien procureur de la République sous le régime Compaoré a refusé de considérer la réouverture du dossier à la demande de Reporters sans frontières en octobre 2006, estimant que les éléments censurés du rapport de la Commission d ’enquête indépendante soumis à sa considération par l’organisation "n’apport(aient) rien de nouveau à l’affaire". Nommé ministre du gouvernement de transition au portefeuille de la Culture, la pression de la société civile, l’a contraint à démissionner le 25 novembre 2014.

[2] La commission d ’enquête indépendante avait identifié en 1999 six suspects principaux dans le cas de la mort de Norbert Zongo, tous membres de la garde présidentielle avec à leur tête l’adjudant Marcel Kafando, chef de la sécurité rapprochée du président Blaise Compaoré. A ce jour, quatre d’entre eux sont morts et ne restent en vie que les simples soldats : Christophe Kombasséré et Ousséni Yaro.