Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2014

Affaire Chebeya: A Dakar, Paul Mwilambwe témoin clé échappe à l'assassinat de la part des sbires d'alias Joseph Kabila !

Affaire Chebeya: A Dakar, Paul Mwilambwe témoin clé échappe à l'assassinat de la part des sbires d'alias Joseph Kabila !

Si Paul Kagamé l'ogre de Kigali fait assassiner en toute impunité ses opposants en Afrique du Sud, que dire de son sous-préfet alias Joseph Kabila catapulté à la tête de la République démocratique du Congo par la mafia internationale pour mieux piller ses richesses ? Qui a oublié la mort subite du sergent-major Arsène Ndabu Ndongala, chauffeur du feu colonel Mamadou Ndala le jeudi 2 octobre 2014 à l'hôpital de Beni après une crise ? Pourtant le mercredi 1 octobre, il avait comparu fort, il avait demandé à la Cour de Beni de comparaître debout et avait parlé durant quatre heures. Est-c que c'est le même sort que les sbires d'alias Joseph Kabila voudrait appliquer à Paul Mwilambwe avant le début du procès qui se tiendra illico presto après le sommet de la Francophonie.

Paul Mwilambwe, témoin clé de l'assassinat et crime d'Etat de Floribert Chebeya l'icône des droits de l'homme en RDC, vient d'échapper de justesse à l'assassinat par les sbires d'alias Joseph Kabila à Dakar

D'après nos fins limiers présent à Dakar, le régime d'imposture d'alias Joseph Kabila, pour avoir organisé le XIVème Sommet de la Francophonie à Kinshasa, a passé le flambeau à Dakar pour le XVème Sommet de la Francophonie. Le régime de Kinshasa et le gouvernement légitime de Macky Sall doivent travailler ensemble. Depuis que le régime Kinshasa a su que Paul Mwilambwe est au pays Cheik Anta Diop, profitant de l'organisation du Sommet de Francophonie a depuis plusieurs mois déjà largué sur le sol de Léopold Sédar Senghor des sbires avec un seul objectif: assassiner Paul Mwilambwe avant le procès Chebeya. L'opération de l'assassinat est coordonné depuis Kinshasa par le général-major Timothée Mukutu Kiyana, premier avocat général près de l’auditorat général. Le fameux Mukutu Kiyana est un tortionnaire connu de tous.

Général Mukutu Kiyana, le fameux magistrat militaire, tortionnaire et bourreau bien connu de tous.

Hier lundi 13 octobre 2014, aux environs de 9H30 alors qu'il faisait ses courses dans un petit marché de la cité de Dakar, un homme aux lunettes des hiboux avec les oreillettes aborde Paul Mwilambwe. Au Sénégal, les salutations ont une très grande importance. S’adresser à quelqu’un sans l’avoir préalablement salué est une véritable offense dans ce pays. Le Rwandais sbire d'alias Joseph Kabila s'adressant à Paul Mwilambwe, au lieu de prononcer "Nangadef" qui veut dire "Comment ça va ?". Dans une lallation rwandophone a dit: "Mangadef" ! Paul Mwilambwe, policier congolais a tout de suite saisi que l'intéressé qui le saluait n'était pas Sénégalais. 100 m plus loin il a croisé un second hiboux, lunettes fumées et oreillettes, deuxième bourde l'a appelé "Monsieur Mwilambo" au lieu de "Monsieur Mwilambwe". Paul a pris ses jambes à son cou, se faufilant parmi les passants, en regardant en arrière tout en fuyant a remarqué que sentant que leur cible les échappait, les sbires se sont engouffrés dans une voiture dans laquelle ils étaient à quatre. Connaissant un peu le quartier, il a pu semer les sbires d'alias Joseph Kabila. Depuis hier, Paul Mwilambwe est entré en clandestinité. Personne à Dakar ne connait sa vraie identité de Paul Mwilambwe.

C'est ici l'occasion d'attirer l'attention du gouvernement le Sénégal n'a pas à devenir l'Afrique du Sud où Paul Kagamé en promenade de santé y fait assassiner ses opposants. Le Sénégal est un pays démocratique qui respecte les droits de l'homme. Si par mégarde, les sbires d'alias Joseph Kabila parvenait à assassiner Paul Mwilambwe, témoin clé de l'assassinat et crime d'Etat de Floribert Chebeya, l'image du gouvernement Macky Sall en prendra un coup et perdra de sa superbe. Car les Congolais de l'étranger qui tiennent à ce que la vérité éclate ne l'accepteront pas. Paul Mwilambwe doit être protégé, il est en danger de mort ! Comment peut-on compter sur la justice si le témoin d'un odieux assassinat peut lui même se faire descendre. Le gouvernement sénégalais ne dira pas qu'il n'était pas au courant. Des sbires d'alias Joseph Kabila sont à Dakar pour assassiner Paul Mwilambwe avant le procès qui doit se tenir après le XVème Sommet de la Francophonie.

A bon entendeur, salut !

10:48 Écrit par reveilfm | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | |

Les "Cadeaux du Président": Musée Jacques Chirac à Sarran en Corrèze !

Les "Cadeaux du Président": Musée Jacques Chirac à Sarran en Corrèze !

Situé entre les villes d'Égletons et de Corrèze, au sud-est du massif des Monédières, Sarran comporte deux vallées principales : celles de la Corrèze et de la Montane. La commune de 300 habitants s'étend sur 2 600 ha avec un taux de boisement de 50 % et une altitude de 500 à 800 mètres. Son point culminant est le Puy de Sarran (819 mètres). Le musée du président Jacques Chirac a ouvert ses portes le 17 décembre 2000. Il se fonde sur la collection de cadeaux que le chef de l'Etat français a reçus dans l'exercice de ses fonctions et qu'il a offerts au conseil général de la Corrèze. Le musée du président Jacques Chirac est un musée consacré à l'histoire de notre temps, en s'appuyant sur ses collections, mais aussi en les replaçant dans un contexte plus large par le biais des expositions temporaires. Celles-ci permettent un développement et une mise en valeur des thématiques générales du musée que sont la fonction de président de la République, les déplacements présidentiels, la diplomatie et le protocole dans les relations internationales...

Freddy Mulongo et Madame Michèle Périssère, conservatrice en chef du musée du président Jacques Chirac. Photo Réveil FM International, archives

Un chef d'Etat reçoit de nombreux cadeaux dans l'exercice de ses fonctions: des objets protocolaires et rares,provenant du monde entier, offerts à l'occasion de rencontres avec d'autres chefs d'Etat ou de gouvernement, mais aussi par des élus, des représentants de corps constitués. Ouvert il y a 10 ans, la fréquentation du musée Jacques Chirac a décliné d’année en année. La chambre régionale des comptes du Limousin vient » d’épingler » cet établissement. 200 000 euros de recettes contre 1,7 million de dépenses. Hum,hum…

5000 objets dont 2000 livres : des bibelots, vases et autres œuvres d’art… le musée Jacques Chirac possède tous les cadeaux offerts au président lors de ses déplacements en France ou à l’étranger. Un rapport, établi depuis Octobre 2010, révèle que ce musée coûte à chaque contribuable du Limousin, la « modique » somme de 30 euros par visiteur !

La fréquentation du musée a baissé constamment de l'ouverture en 2001 à 2006, année où elle s'est élevée à 28.500 personnes, avant de remonter à 46.953 entrées en 2009 et 62.000 en 2010, soit 185 visiteurs par jour d'ouverture cette année, grâce à des expositions temporaires.

Construit pour 7,1 millions d'euros de fonds publics, le musée a été agrandi entre 2004 et 2006 pour plus de 9,5 millions d'euros, un coût très supérieur aux prévisions initiales. Il a employé jusqu'à 13 personnes, effectif ramené par la nouvelle majorité socialiste régionale à 10 en 2009. La masse salariale est supérieure à 400.000 euros par an et le coût de la maintenance du bâtiment s'élève à 488.000 euros par an.

Le restaurant du site a déjà coûté depuis son ouverture 270.000 euros aux contribuables, précise la chambre des comptes régionale, puisque la convention déléguant à une société privée sa gestion prévoyait une prise en charge des pertes à hauteur de 80% au départ, et à 45% après cinq ans en 2008. Une nouvelle convention signée pour la période 2008-2013 prévoit que les fonds publics seront toujours mobilisés jusqu'à un euro par convive.

Photos Réveil FM International. Voici un aperçu de quelques objets qu'on retrouve au musée Jacques Chirac

L’ensemble architectural est constitué de plusieurs bâtiments. D’abord, le bâtiment initial composé de deux blocs reliés : c’est l’espace des expositions, qui se prolonge en sous-sol sous une esplanade. Ensuite, un autre bâtiment aux volumes semblables est réservé à l’administration. Enfin, un petit bâtiment à étages abrite la bibliothèque du musée. Il s'agit d'un site moderne, bien inséré dans son environnement : l’ensemble architectural (en longueur et en sous-sol) reste assez discret, inscrit dans un espace paysager, respectant les volumes et les matériaux traditionnels de la région. Le visiteur accède au musée par une vaste esplanade depuis laquelle on peut admirer une vue globale du parc. Ce premier contact inscrit la structure dans la campagne corrézienne, ici quelque peu idéalisée. La collection permanente La collection permanente (environ 200 objets) occupe un tiers de la surface totale des zones d’exposition. Un grand mur permet de situer sur une mappemonde les visites d’État effectuées par Jacques Chirac depuis 1995, ainsi que les chefs d'État qu'il a reçus pendant la même période.

L’aire d’exposition consacrée à l’Afrique se compose d’objets cultuels, religieux ou symboliques essentiellement issus d’Afrique noire (tels que des masques de cérémonie, des petites sculptures, des meubles d’apparat). La zone Amérique rassemble les rares pièces anciennes du musée (objets précolombiens) et des pièces contemporaines, voire triviales (santiags de cow-boy). L’aire de l’Océanie présente des objets divers (huile sur toile, objets tribaux). L’espace consacré à l’Asie présente de nombreux objets issus des traditions et de l’art de vivre asiatiques (la calligraphie, la cérémonie du thé, le sumo). Enfin, la visite se termine par la zone Moyen-Orient où sont exposées antiquités et pièces de joaillerie. La réserve ouverte au public La réserve ouverte au public est une particularité intéressante du musée puis qu’elle est en accès libre, chose assez rare. Elle est également vaste (500 m2) et bien pourvue (environ 2 000 objets). "À la manière d’une galerie d’étude", les objets sont regroupés par typologie de conservation (types de matériaux, taille des objets) et par ensembles thématiques (dans le sens de la visite ; mobilier et grand format, médailles, histoire naturelle, métal, bois tissus cuir, plastique, formats plats, verre et cristal, céramique, bijoux et objets précieux, textiles et cuir, objets de bureau, clés de ville et de pays, livres et arts graphiques, tapis).

Le visiteur accède à la réserve en sous-sol par une lourde porte qui marque autant symboliquement que physiquement l’entrée dans l’intimité du musée. La réserve ouverte au public est un espace de pénombre.

10:42 Écrit par reveilfm | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | |

OCDE: Achille Mbembe et Lionel Zinsou, deux brillatissimes intellectuels chantres de l'afro-optimisme

OCDE: Achille Mbembe et Lionel Zinsou, deux brillatissimes intellectuels chantres de l'afro-optimisme

Paris, 8 octobre 2014, Forum nouveau monde de l'OCDE, Achille Mbembe l'un des brillants panélistes sur l'Afrique. Photo Réveil FM International

Le professeur Achille Mbembe répondant aux questions de Freddy Mulongo. Photo Réveil FM International

Au Forum nouveau monde de l'OCDE tenu à Paris du 7 au 8 octobre dernier, l'arriviste-pistonnée et postiche Magatte Wade, la soldate de Paul Kagamé, a brillé par un discours hystérique, biscornu, étrange, sans tête ni queue sur le continent. A part sa propagande pour l'ogre de Kigali et son régime sans opposants, un pays pilleur des ressources de la République démocratique du Congo, on a du mal se souvenir de l'intervention "OVNI" de Magatte Wade, la crypto-Sénégalaise dans le panel sur l'Afrique. Fort heureusement, l'Afrique a ses dignes fils et filles dont la notoriété est connu de tous.

Paris, 8 octobre 2014, Forum nouveau monde de l'OCDE, Lionel Zinsou, l'incontournable intellectuel chantre de l'afro-optimisme. Photo Réveil FM International

Lionel Zinsou et Roger Bongos. Photo Réveil FM InternationalLionel Zinsou et Roger Bongos. Photo Réveil FM International

C'est le cas d'Achille Mbembe, spécialiste de l'histoire de l'Afrique du sud d'origine camerounaise, mais aussi de Lionel Zinsou, Normalien, diplômé de Sciences Po et de la LSE, ancien Professeur à l’ENS et à l’ENA notamment, Lionel Zinsou dirige depuis 2009 PAI Partners, le plus important fond d’investissement français. Ce franco-béninois, ancien Conseiller du Premier Ministre Laurent Fabius, est un financier hors pair qui a aussi été Associé Gérant de la banque d’affaires Rothschild. Particulièrement engagé pour l’émergence économique de l’Afrique, Lionel Zinsou est le chantre de l’afro-optimisme.

 

Du 7 au 8 octobre, le Forum Nouveau Monde s'inscrit dans l'esprit du Colloque Nouveau Monde, initié en 2009 par le gouvernement français et une équipe d'économistes internationaux. Désormais remodelé, le forum est devenu un rendez-vous politique et économique annuel incontournable. Durant deux jours, acteurs venus du monde politique, économique et académique se retrouvent pour débattre sans tabou des questions fondamentales qui déterminent les choix de nos gouvernants et ceux des institutions européennes.L'Afrique est aussi au centre des débats. Avec des taux de croissance exceptionnels ces dernières années, le continent apparaît aujourd'hui comme le nouvel acteur émergent de la planète. Mais pour Achille Mbembe, professeur d'histoire et de science politique à l'université sud-africaine de Witwatersrand, le continent africain a encore des problèmes à résoudre pour soutenir sa croissance. L'Afrique doit selon lui abaisser les barrières et les coûts de circulation à l'intérieur même de ses frontières. L'Afrique doit aujourd'hui "s'ouvrir à elle-même".

10:30 Écrit par reveilfm | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | |