Les motards à Paris ne font pas que de la répression : ils ouvrent aussi très souvent la route à des ambulances.