«Il est déterminé à montrer que l’Italie est un pays qui compte au niveau européen, qu’elle peut retrouver un grand rôle, comme ce fut le cas au début de la construction européenne. Il pense qu’il peut incarner cela.» A ce titre, la présidence tournante de l’Union européenne de l’Italie sera «très dynamique», prédit le spécialiste.